LA NUIT BLANCHE FANTASTIQUE DES INSECTES DE L'EPSAA

date
Jeudi, 10 octobre, 2019 (Jour entier)

Le 5 octobre, au signal donné par la Nuit Blanche, les insectes fabuleux de l'EPSAA se sont réveillés dans les allées du Parc Floral...

Après d'intenses préparatifs et l'élaboration de nombreux croquis et dessins, le bestiaire d'insectes (thème du Workshop de la rentrée des "prépas") a pris forme et, nous sommes nombreux à l'EPSAA, a avoir enjambé, pendant plusieurs jours, d'imposantes carcasses d'insectes, en cagettes de bois, réalisées souvent à même le sol tant elles étaient imposantes.

Guidés par leurs enseignants, Paul Dubost et Eric Drichemont, les étudiant.e.s se sont mesuré.e.s aux contraintes de la structure en volume et ont brillamment réussi le test, à coup de scie, colle, marteaux, pinces, clous et...échardes.

Pour préparer la parade de la Nuit Blanche du 5 octobre, un petit défilé d'essayage s'imposait et les habitants d'Ivry ne sont pas prêts d'oublier ce tête à tête improbable avec des insectes géants, articulés, venus à leur rencontre, aux abords des leurs commerces et écoles.

Surpris mais amusés, tous les habitants rencontrés ont joué le jeu et l'escapade, pourtant nommée "Peur sur Ivry" n'a qu'à moitié mérité son nom...

Le plus compliqué restait à venir: comment acheminer ce zoo fragile sans l'endommager ?

Les structures de ces grandes marionnettes ont pris place samedi 5 octobre dans deux camions, puis, après avoir été installées avec d'infinies précautions, elles ont été acheminées vers le lieu du rendez-vous fixé au Parc Floral.

Après une préparation fébrile, c'est  munis de lampes frontales et de rembourrages vestimentaires, que les étudiant.e.s se sont enfin glissé.e.s, seul.e.s ou à deux, dans la peau de leur créature pour lui donner vie. Un moment très attendu par tous.

Alors, en début de soirée, entre chien et loup, la parade s'est animée, et, le temps d'une Nuit Blanche, les insectes de l'EPSAA ont défilé, en silence, pour dénoncerla menace écologique qui pèse sur leur survie. Allons-nous les écouter ?

Crédits photos © EPSAA/Eric Drichemont